Blog

Les Spritzs

Les Spritzs sont des petits gâteaux qui se fabriquent et se dégustent traditionnellement à Noël en Moselle, en Alsace et en Allemagne.

Pour une cinquantaine de Spritzs :
– 250 g. de farine
– 125 g. de beurre fondu
– 01 oeuf
– 150 g. de sucre semoule
– 125 g. d’amandes en poudre, de noisettes en poudre ou de noix de coco râpée

Mélanger le beurre fondu avec le sucre semoule.
Ajouter l’oeuf et la farine.
Mettre ensuite les amandes en poudre (noisettes ou noix de coco).
Une fois la pâte terminée, il y a 02 façons de former les Spritzs :
– soit, utiliser un hachoir à viande auquel on adapte une filière à biscuit,


– soit, étaler la pâte avec un rouleau à pâtisserie, puis découper à l’aide d’une roulette des lanières de 05/06 cm.
Pour la cuisson, utiliser une plaque allant au four recouverte de papier sulfurisé.
Cuire les Spritzs pendant 08 minutes environ sur thermostat 150°.
Ils se conservent très bien dans une boîte en métal.

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

13 06 2012 21 la celle

Une pincée de Celle

Ce n’est ni un monastère, ni un carmel
Surtout que nous sommes des infidèles
Notamment toi, d’ailleurs, n’est-ce pas ?
Moi, il n’y a qu’en toi et en nous que je crois

A peine quarante kilomètres de la maison
Pas besoin de prendre le train ou l’avion
Nichée au cœur d’un vieux village provençal
Dans cette hostellerie, dépaysement total

Tu m’avais, juste, parlé d’un dîner fin
Mais tu t’es transformé en magicien
Tu as tout prévu, une suite est réservée
Ambiance romantique et bulles rosées.

La soirée passa comme un enchantement
Notre nuit fut un simple émerveillement
Au petit matin, la séparation est inévitable
Pourtant sans toi, je me sens si vulnérable.

M.M. – 17 décembre 2014

Mi amor

Depuis toujours, tu illumines mi vida
Tu me redonnes l’envie et la fuerza
Nous avançons sur le même camino
Grâce à toi, chaque jour est un sueño
A tout moment, tu hantes mi cabeza
En l’avenir, tu me rends la esperanza
Partager ton quotidien illumine mi cielo
A jamais, je vois mon avenir contigo
Il y a longtemps, tu as pris mi corazón
Notre amour ressemble à una pasión.

M.M. – 06 décembre 2014

Tu n’es pas non plus ce que tu écris...

«Je te connais mieux que personne !»
Et c’est vrai et tu m’impressionnes
Je ne peux rien te cacher, aucun tracas
Tu devines même ce que je ne te dis pas

«¡ Hola ! ¿ qué tal ?»
Prononcé dans ce parc provençal
Résonne encore à mes oreilles
Et mon après-midi, tu ensoleilles

«Dimanche, il ne viendra pas !»
Et tu tiens tellement que je sois là
Finalement, tu auras bien deviné
J’espère en être enfin débarrassée

«Tu es toute bronzée»
Ces simples mots que tu as exprimés
Sonnent comme une réconciliation
Après ces jours d’incompréhension.

M.M. – 30 novembre 2014

Dsc 0658

Souvenirs de Cadaquès

Au pays des infantes, tu me traites comme une princesse
Si tu sais ne pouvoir les tenir, tu ne me fais aucune promesse
Tu connais tout de moi et tu en es si fier, tout de mes faiblesses
Les instants que je passe avec toi sont ma plus grande richesse

Avec moi, tu fais preuve de tolérance, de patience et de gentillesse
Ta voix m’apaise, me calme, elle agit sur moi comme une caresse
Tu me convaincs que le pire est derrière, tu ne veux plus de tristesse
Tu es sûr qu’il a compris et plus jamais, il ne provoquera ma détresse

De tous mes désirs et de toutes mes envies, rien qu’à toi, je confesse
Parfois, il faut bien le reconnaître, avec toi, je peux être une diablesse
Tu aimes mes délires, mes idées les plus folles, tu aimes ma jeunesse
Et le plus précieux à mes yeux et mon oxygène, c’est ta tendresse.

M.M. – 18 octobre 2014

Amitié ou flirt

Tout de suite, une jolie complicité
Entre nous deux, s’est installée
Même à distance, je te savais là
Très attentif et présent pour moi

Et pendant ces trois dernières années
Je n’avais pas vu que tu t’étais éloigné
Me laissant à mon couple et à ma destinée
Mais gardant, toujours sur moi, un œil avisé

Et cet été, envers moi, tu opères un changement
Encore plus protecteur, encore plus vigilant
Signes de loin, clins d’œil et bisous envolés
De jolis moments autour d’une salade partagée

A chaque retrouvaille, l’espace entre nous se réduit
Les cinquante centimètres réglementaires, tu les abolis
Pour te tenir tout près de moi, épaule contre épaule
Tu partages avec moi tes instants de liberté et on rigole

En plus de nos fous-rire en public et nos regards
Viennent aussi des gestes plus tactiles de ta part
Comme me prendre par la taille plusieurs fois
Et à chacun de nos échanges, tu me touches le bras

Puis dimanche, tu me défends et joue les héros
Et soudain je sens ta main caressant mon dos
Alors que nous étions en présence de nos amis
Pour toi, ça semble tellement naturel, j’en frémis.

M.M – 30 août 2014

14 10 2013 01 paprika vidauban

Paprika

Avec une longévité exceptionnelle
Partie au paradis un dimanche d’été
Rien ne t’effacera de ma mémoire
Intelligente, tendre et tellement douce
Kleenex, j’en use depuis ton départ
Amour de lapinou à jamais pour moi

M.M – 27 juillet 2014

Cinq à Sète

Soudain je sens que mon visage est mouillé
Est-ce à cause de la pluie entrain de tomber
Ou par tes paroles qui ont des larmes amenées

Quoi qu’il en soit, ton maître-mot a été
De partout le bannir, le bloquer, le zapper
Les gens ayant une double vie sont à éviter

Et malgré ma douleur, tu restes persuadé
Que je suis indestructible, je vais me relever
Je sais que je peux compter sur ton amitié

En cette fin de dimanche après-midi d’été
Je ne peux pas en douter, tu me l’as prouvé
En prenant le relais de ma Maman t’occuper

Tous les deux, vous nous avez dorlotées
Même le dîner que vous nous avez apporté
Et tous les cinq, un apéritif amical trinqué

Même pendant le concert, je suis surveillée
Ton regard toujours bienveillant sur moi posé
Et encore des fous-rires et de l’eau partagés

De faire une croix dessus, tu m’as conseillé
Donc, l’étoile et le croissant, je vais garder
Plus de Jésus, restent Moïse et Mahomet.

M.M – 08 juillet 2014

La Saint-Jean

La Saint-Jean-Baptiste, fêtée le 24 juin, est traditionnellement accompagnée de grands feux de joie et célèbre, à sa façon, le solstice d'été.
En Espagne, et particulièrement à Mallorca, où elle est beaucoup plus fêtée qu'en France, les bûchers sont allumés dans la nuit du 23 au 24 juin.
Et à minuit pile, la coutume veut qu'on y jette un vieil objet : c'est la purification par le feu.

Juan Carlos 01er à Palma de Mallorca en Juillet 1997

[gallery ids="24023,5274,5273"]

A l'heure où le Roi Juan Carlos 1er vient de signer son acte d'abdication et que l'Espagne va se réveiller, demain matin, avec un nouveau roi, et souhaitant rester loin de toutes les polémiques, je viens juste par ces quelques photos rendre hommage à ce monarque qui a su instaurer la démocratie en Espagne après toutes ces années douloureuses.
Ces photos ont été prises le 08 juillet 1997 lors d'une visite du couple Clinton. Nous avons eu la surprise et la chance de croiser les deux couples en promenade dans les rues de Palma.

[box type="warning" align="img-left" ]Photos prises en Juin-Juillet 1997.[/box]

EnregistrerEnregistrer

Colmado Santo-Domingo

Cette boutique, tout à fait typique, est située en plein coeur de Palma de Mallorca, dans une rue piétonne qui mène Plaza Cort où se trouve la mairie.
On y trouve les meilleurs produits de Mallorca.
Sa spécialité est la Sobrassada élaborée à partir de cochon noir.
Mais, on peut également y acheter du jambon serrano, du fromage, des vins, des confitures faites maison, sans oublier le fameux pain de figues.

[box type="info" align="img-center" ]Ce magasin est ouvert du lundi au samedi, de 10h30 à 20h00, sans interruption. Et on y parle français. Site du magasin[/box]

[box type="warning" align="img-left" ]Photo prise en Octobre 2012.[/box]

EnregistrerEnregistrer

Tolo Calafat

Bartolomé Calafat, surnommé "Tolo", est né à Palma de Mallorca en 1970.
C'était un alpiniste espagnol.
Malheureusement, victime d'un oedème cérébral, il est décédé, en avril 2010, en redescendant de l'Annapurna.

EnregistrerEnregistrer

Balearia

Depuis 1974, date de notre premier voyage à Mallorca, nous y étions toujours allés en avion.
Même quand nous avons eu notre première chienne caniche et que nous avons décidé de l'emmener avec nous, on peut dire que nous avons vécu un nombre incalculable de péripéties en tout genre à chaque voyage (je pourrais écrire un livre) mais on persistait à prendre l'avion. Et on a persévéré avec notre 02ème caniche...
Puis vinrent les années où pour des raisons personnelles nous ne sommes plus allés à Palma de Mallorca.
En 2012, on décida de retourner à Mallorca, mais là, en plus du caniche, nous avions aussi un labrador. Donc là, l'avion devenait impossible et ce sera, alors, le bateau et la Compagnie Balearia (dont on avait si souvent vu les bateaux dans le port de Palma de Mallorca).
Nous sommes passés par leur représentant à Montpellier pour réserver nos 02 passages aller et retour Barcelone/Palma de Mallorca, le passage de la voiture et les 02 chiens.
A l'aller, nous avons voyagé de nuit et ne sachant pas trop comment cela se passait vu que c'était notre première traversée en bateau, nous n'avions pas réservé de cabine pour la nuit. On a voyagé assis mais il y avait de la place ce qui fait que, finalement, nous avons pu nous allonger sur les banquettes et dormir un peu.
Sinon, j'appréhendais un peu l'embarquement de la voiture, car on le fait soi-même, mais ça s'est très bien passé.
Il était prévu que les chiens soient mis dans des cages de transport "style avion", arrimées au bastingage par de simples cordes et empilées les unes sur les autres, prévues à cet effet sur le pont du bateau, vu mon peu d'empressement à faire voyager mes chiens dans de telles conditions,  le commissaire de bord m'a dit que je pouvais les laisser dans la voiture puisqu'elle était sur le pont à l'air libre et qu'ils seraient mieux. J'ai apprécié car je savais qu'ils considèrent la voiture comme leur maison et qu'ainsi, ils restaient tous les deux et seraient moins stressés.
Les horaires ont été tout à fait respectés que ce soit au départ de Barcelone ou à l'arrivée à Palma de Mallorca, et pareil au retour.
Avant l'arrivée à Palma de Mallorca, le matin, on nous a servi un copieux petit-déjeuner. Et au retour, qui lui s'effectuait de jour, un heure après l'appareillage, on a eu droit à un déjeuner avec un large choix de plats.
On peut, juste, regretter que le bar soit très peu ouvert de jour comme de nuit.... Et la petite boutique à bord toujours fermée....

[gallery type="rectangular" ids="5581,5582,5583,5584,5585,5586,5587,5588,24046,5589,5590,5591,5592,5593,5596,5598,5599,5600,5601,5602,5603,5604,5605"]

[box type="warning" align="img-left" ]Photos prises en Octobre 2012.[/box]

EnregistrerEnregistrer

Mallorca – Juin-Juillet 1994

Séjour à Mallorca du 18 juin au 02 juillet 1994 au départ de Paris.
Nous avons logé à la résidence Mar Plata.
Endroits visités :
- Palma de Mallorca
- Sa Pobla
- Ca'n Picafort
- Portals Nous
- Porto-Cristo
- Sineu
- Costa d'en Blanes -> Le Marineland
- Esporles -> La Granja
- Cala d'Or
- Puerto de Soller
- Soller
- Gorg Blau
- La Calobra
- Le Torrent de Pareis
- Playa de Palma
- El Arenal
- Alaro
- Puerto de Andraitx
- Puerto Portals
- Cala Millor -> Auto-Safari
- Buñola

[box type="note" align="img-right" ]Les photos prises lors de ce séjour se retrouvent au fil des articles.[/box]

Jaime II

Jaime II a été roi de Majorque de 1276 à 1311. Il est le fils de Jaime Ier et le grand-père de Jaime III.
Il est né en 1243 à Montpellier (France) et il est décédé à Palma de Mallorca en 1311.
Il est à l'origine de la construction du château de Bellver, de la cathédrale de Palma où on peut d'ailleurs voir son tombeau et du Palais des Rois de Majorque à Perpignan (France).

EnregistrerEnregistrer

Jalousie

La jalousie est, pour moi, le plus laid des défauts
Et pourtant, c’est aussi celui qui fait le plus bobo
Je suis jalouse des femmes aimées avant moi
Elles t’ont connu jeune, avec de l’envie, de la joie

Moi, j’étais avec quelqu’un sans désir, désabusé
Qui n’éprouve aucune folie et qui préfère s’isoler
Je suis jalouse de celle à qui tu as donnée ton nom
Tu lui as offert un mariage de princesse et à moi, non

Tu l’as présentée à ta famille et faisait partie de ta vie
Moi, tu m’as toujours cachée, à peine une vague amie
Elles ont eu tes plus belles années, le meilleur de toi
Tant pis, je suis arrivée trop tard, il me restait quoi ?

M.M. – 22 avril 2014

Emerveillement

Jolie bastide médiévale nichée sur sa colline
Avec ses ruelles escarpées d’un autre temps
Et ses vielles façades recouvertes de glycines
Nous ramène dans le passé et adieu le présent
Avec sa jolie place centrale entourée d’arcades
Où dès les beaux jours, fleurissent les terrasses
Et où se retrouvent les habitants de la bourgade
Autour, ce ne sont que cours privées et impasses
On imagine ménestrels, seigneurs et gentes dames
Le village est joliment restauré et bien entretenu
De l’époque moyenâgeuse, il a préservé son âme
Soudain ce baiser fougueux sans aucune retenue.

M.M. – 07 avril 2014

Miguel Bover Pons

Miguel Bover Pons

Miguel Bover Pons est né en 1928 à Palma de Mallorca et y est décédé en 1966.
Il était cycliste professionnel. Il a, entre autre, remporté une étape du Tour de France en 1956.
Il est le fils de Miguel Bover Salom, également cycliste professionnel.

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Cabell d'angel

Octobre 2015 - Mallorca (367) - Puerto de Soller - Cheveux d'ange - copie_new

La cabell d'angel est une confiture originaire de Mallorca.
Elle est fabriquée à base de chair de courges qui est filandreuse ce qui lui donne son nom de cheveux.
On la retrouve dans les ensaimadas et dans les cocas, etc...

[box type="warning" align="img-left" ]Photo prise en Octobre 2015.[/box]

EnregistrerEnregistrer

16 03 2014 03 narbonne

Face à l’étang

C’était un dimanche de printemps
Beau mais venteux comme souvent
Tu marchas vers moi en chantonnant
L’accueil était amical très simplement
Ravis de se retrouver après si longtemps
Complicité intacte, partage au firmament
Tes conseils précieux sans aucun jugement
Tu dis ce que tu penses sans faux-semblant
Lors de notre discussion à l’écart des gens
Tu as voulu savoir où j’en étais à présent
Et bien sûr le temps passa trop rapidement
Arriva l’heure de la séparation inévitablement
On se promit de se voir très prochainement
Lundi, j’ai raté ton appel, malheureusement.

M.M. – 25 mars 2014