Le faubourg du bois 1024x780

Le Faubourg du bois

Tu as bercé toute mon enfance
Papy travaillait dans ton quartier
De génies, tu as vu la naissance
Ebénistes, sculpteurs, menuisiers

Au Moyen-âge, tout a commencé
Tes artisans du bois s’installèrent
Alors, par leur Abbesse, protégés
Des ateliers d’artistes se créèrent

Pour réaliser leurs chefs-d’œuvre
Des gouges, des ciseaux à bois
Dans leur art, de vrais orfèvres
Ayant souvent pour client, le roi

On se souvient de grands noms
Boulle, Oeben, Riesener, Roubo
Toujours, estampilles de renom
Chez Fouquet ou à Fontainebleau.

M.M. – 30 avril 2010

Commentaires (1)

Michèle
  • 1. Michèle | 10/11/2014
Magnifique poème à la gloire du Faubourg Saint-Antoine que je connaissais si bien quand j’allais voir Papy.

Ajouter un commentaire

 
×