Généalogiste familiale professionnelle depuis 1997

Espoirs douloureux

Cet échange nocturne de médailles
Ce faux engagement de fiançailles
Cette promesse illusoire d’épousailles

Je rêvais de châteaux en Espagne
Ce fut une maison à la campagne
Et plutôt comparable au bagne

Cette fausse-couche inattendue
Un faux-espoir passé inaperçu
Et même pas une main tendue

Ce n’est pas un manque de confiance
Juste l’impression que rien n’avance
Qu’entre nous s’installe une distance

L’influence de certaines personnes
C’est facile de juger par téléphone
Et bien sûr, je passe pour la félonne

C’est tout et son contraire souvent
D’un jour à l’autre, c’est différent
Et moi, seule, à Noël, à Vidauban

J’ai tout essayé : pleurer, insulter
Ecouter, crier, pardonner, rejeter
Mais aujourd’hui, je suis fatiguée.

M.M. – 08 décembre 2012

Un commentaire

  1. Comme tes espoirs déçus sont malheureusement bien exposés dans ce nouveau poème. Et dire que ça fait plus de 2 ans que ça dure.

Laissez une trace de votre passage. Merci d'avance.