Généalogiste familiale professionnelle depuis 1997

Fléchage amoureux

En ce mardi après-midi, j’ai reçu un mail
L’adresse de l’expéditeur m’est inconnue
Et la lecture de ce message m’interpelle
Car le contenu en est vraiment incongru

Il fallait que je prenne ma voiture,
Que je trouve des petits cœurs roses
Un jeu de piste qui restait bien obscur
C’était tellement étrange cette prose

Ce n’était pas une farce venant de toi
Tu étais loin de moi pour ton métier
J’ai demandé conseil autour de moi
Ma famille m’a persuadée de foncer

Alors je me résous donc à suivre Cupidon
Mais je reste quand même très intriguée
Je parviens au Château de la Cour d’Aron
Après être passée par Talmont et Avrillé

Je me gare devant le bâtiment principal
Un cœur est accroché à la porte d’entrée
Je pénètre dans le vestibule monumental
Un indice de plus me désigne l’escalier

Je gravis les marches jusqu’au premier
Une porte s’ouvre, tu t’avances vers moi
Ces dix derniers jours loin de toi, oubliés
En deux pas, je me retrouve dans tes bras.

M.M. – 28 mai 2008

Laissez une trace de votre passage. Merci d'avance.