Généalogiste familiale professionnelle depuis 1997

Idées noires

Le cafard m’a envahie
Ma joie de vivre est partie
Des dates qui approchent
Comme ce prochain dimanche
Qui me font tellement de peine
Des crises de larmes soudaines
Tout le jour, toutes les nuits
Je ne sais plus où j’en suis
Je n’arrive plus à tout assumer
Je me sens perdue, égarée
Ma vie se dérobe, se soustrait
Perdu mon sourire à jamais.

M.M. – 27 février 2006

Un commentaire

  1. Et voilà encore un poème « plein de joie ».
    J’espère que tu n’auras plus à écrire de telles lignes.

Laissez une trace de votre passage. Merci d'avance.