Généalogiste familiale professionnelle depuis 1997

La page blanche

La page blancheElle est là, posée devant moi, immaculée
Aucun mot ne sort de mon crayon de papier
Au début, j’ai écrit pour refermer des cicatrices
J’ai laissé éclater mes colères contre les injustices
J’ai tout dit, tout exprimé, tout confié, tout raconté
Je vous ai promenés dans mes endroits privilégiés
J’ai crié mes douleurs, mes déboires, mes chagrins
J’ai rendu des hommages à ma famille, à mes chiens
Vous avez vécu les concerts de mon chanteur préféré
Et justement, c’est beaucoup de lui, dont j’ai parlé
Cet homme parfait qui m’apporte tant de bonheur
Par sa présence et son amour, c’est mon sauveur
J’ai, trop souvent, partagé avec vous ma vie privé
Alors que vous narrez de plus sans vous lasser ?

M.M – 08 juin 2008

Un commentaire

  1. C’est vrai que c’est frustrant de se retrouver devant une page blanche sans arriver à la remplir que ce soit pour un poème, une lettre ou pour le travail…

Laissez une trace de votre passage. Merci d'avance.