Généalogiste familiale professionnelle depuis 1997

L’amour au fil de l’eau

Sur cet immense paquebot blanc
Posé sur l’eau comme un goéland
C’est là où nous cachons notre amour
Pendant trois nuits et quatre jours

Quelle joie de larguer les amarres
Vers l’horizon se portent nos regards
Nous naviguons sur la mer Egée
Entre Mykonos, Santorin et le Pirée

Une incursion rapide en Turquie
Le charme de l’Orient m’éblouit
Une escale matinale à Héraklion
A peine le temps d’une excursion

Le soleil, par le hublot de notre suite,
Surprend, qu’à ta merci, je suis réduite
Et nos balades nocturnes sur le pont
Main dans la main, nos cœurs à l’unisson

Dans ma mémoire, restera gravée longtemps
Cette croisière aux frontières de l’Occident
Une pause loin du monde et de ses réalités
Une trêve enchantée, un instant d’éternité.

M.M. – 29 septembre 2008

Un commentaire

  1. Voilà une agréable croisière magnifiquement racontée. Encore un superbe poème.

Laissez une trace de votre passage. Merci d'avance.