Généalogiste familiale professionnelle depuis 1997

Les aléas de l’amour

Lui, il m’aime comme un fou
Moi, je n’éprouve rien du tout
Elle, elle ne t’a jamais aimé
Mais tu l’aimes à en crever

Je t’aime plus que de raison
Et toi, tu m’aimes à ta façon
C’est un peu plus qu’affectueux
Mais tu ne seras jamais amoureux

Il y a des instants que je savoure
Et d’autres où j’ai le cœur lourd
Il y a des moments d’espérance
D’autres, de grandes souffrances

Je n’ai jamais eu aucun espoir
Même si parfois, je veux y croire
Je voudrais pouvoir tout changer
Par exemple, ce douloureux passé

Bien sûr, ce ne sont pas des regrets
Juste des erreurs que j’aurai pu éviter
Je n’aurai sûrement pas dû m’attacher
Mais là, il est trop tard, mon cœur est lié

Je sais que tu ne peux rien faire pour moi
J’ai juste besoin de me confier parfois
Je sais que mes sentiments t’effraient
Je ne te demande rien, ne soit pas inquiet

Tes appels sont un bien si précieux
Que je chéris en espérant mieux
Je conserve et relis en boucle tes sms
Je me contente de cette mini-tendresse

Tes mots d’amour si doux à entendre
Que je ne me lasse pas de réentendre
Mais surtout, par-dessus tout et contre tout
A notre manière, il y aura toujours nous

M.M. – 21 février 2007

Laissez une trace de votre passage. Merci d'avance.