Généalogiste familiale professionnelle depuis 1997

Pour toi

Comment puis-je vivre sans toi ?
Heureuse de te connaître et de t’aimer
Roi de cœur, cœur de roi
Imprégnée de vive impatience inavouée
Sens-tu poindre ce grand frisson ?
Tu es mon âme, mon grand secret
Imagines mon cœur en transe
Avec toi tout semble plus gai
Ne nous posons pas de questions

M.M. – 12 novembre 2005

Laissez une trace de votre passage. Merci d'avance.