Généalogiste familiale professionnelle depuis 1997

Ton secret

Une séparation de plus était imminente
Nous profitions de ces dernières heures
Je jouis encore de ta présence rassurante
J’accumule, pour deux jours, du bonheur

Nous parlions de tout, de rien, de notre clan
Nous rions, nous plaisantions, nous chahutions
Ces moments de tendre complicité volés au temps
On jouait au jeu de la vérité, au «ni oui, ni non»

Soudain, tu me parlas d’Alexandre, de Benjamin
Tu nous remémoras les débuts de notre relation
Puis ton regard devint sombre et tu saisis ma main
Et à ton fils et à ton petit-fils, tu fis aussi allusion

Où voulais-tu en venir, qu’essayais-tu de me dire ?
Tu reconnus avoir un secret qui te pesait à m’avouer
Un secret enfoui au fond de toi qui venait de ressurgir
Que l’arrivée du petit dans notre famille avait réveillé.

M.M. – 06 septembre 2008

Laissez une trace de votre passage. Merci d'avance.