Généalogiste familiale professionnelle depuis 1997

Tu n’es pas non plus ce que tu écris…

Tu n’es pas non plus ce que tu écris…«Je te connais mieux que personne !»
Et c’est vrai et tu m’impressionnes
Je ne peux rien te cacher, aucun tracas
Tu devines même ce que je ne te dis pas

«¡ Hola ! ¿ qué tal ?»
Prononcé dans ce parc provençal
Résonne encore à mes oreilles
Et mon après-midi, tu ensoleilles

«Dimanche, il ne viendra pas !»
Et tu tiens tellement que je sois là
Finalement, tu auras bien deviné
J’espère en être enfin débarrassée

«Tu es toute bronzée»
Ces simples mots que tu as exprimés
Sonnent comme une réconciliation
Après ces jours d’incompréhension.

M.M. – 30 novembre 2014

Un commentaire

  1. Enfin, tu as réussi à finaliser ce poème. Tu as bien fait d’attendre, car ton poème est très beau.

    Bravo.

Laissez une trace de votre passage. Merci d'avance.