Généalogiste familiale professionnelle depuis 1997

Un quart de siècle

Par un beau jour d’avril, tu es né
On a succombé à ton petit minois
Petit homme tout potelé et bouclé
Papa et moi, on ne t’attendait pas

La vie nous a séparés longtemps
On fait parfois le mauvais choix
J’ai raté des rendez-vous importants
Des moments qui ne se rattrapent pas

Je t’ai porté à la sortie de la maternité
Et aussi tenu sur les fonds baptismaux
J’étais là pour ta première dent percée
Je t’ai entendu dire tes premiers mots

Chez le pédiatre, j’étais là pour te tenir
Tu aimais les câlins, blotti dans mes bras
J’ai eu droit à tes tout premiers sourires
Et avec moi, tu as fait tes premiers pas

Mais je n’étais pas là à ta première rentrée
Et j’étais absente aussi à ton premier tournoi
Pas connu la première fille que tu as aimée
Et toutes les maladies infantiles, sans moi

Ta première boum, ça aussi, je l’ai manquée
Comme un bon nombre de tes anniversaires
Pour le scooter, ton père a dû se faire prier
Et tu as surtout subi cette affreuse belle-mère

Mais j’étais de retour pour fêter ton permis
J’ai vu tes débuts dans l’entreprise familiale
Et aussi tes premières virées en boîte de nuit
Je t’ai consolé de cette rupture pas très loyale

En cette journée, tu fêtes tes vingt-cinq ans
Tu es devenu un homme superbe, équilibré
On n’oubliera pas cette séparation de 15 ans
Mais aujourd’hui, rien ne peut nous séparer !

M.M. – 26 avril 2008

Laissez une trace de votre passage. Merci d'avance.