A vent, à eau

A vent, à eau

Tourne, tourne au gré du vent
Tourne, tourne vite ou lentement
Tourne, tourne à la force du courant
Tourne, tourne encore maintenant

Moulin à vent, moulin à eau
Avec tes ailes, tu fais le fier
Avec ta roue, tu fais le beau
Fils de l’eau, fils de l’air

Celui de la victoire à Valmy
Celui du meunier de la comptine
Celui des fontaines à Marly
Celui à papier visité par Martine

Tourne, tourne depuis l’antiquité
Tourne, tourne pour faire rêver
Tourne, tourne comme par le passé
Tourne, tourne sans jamais t’arrêter.

M.M. – 08 janvier 2012

Rejoignez le forum sur ce post.

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires (1)

Michèle
  • 1. Michèle | 10/11/2014
Magnifique poème qu’il m’a été agréable de lire.

Ajouter un commentaire