Le photographe

.

Le photographe

Il savait capturer le moment
Celui de nos regards échangés
Celui de notre complicité
Celui de nos égarements

Il nous photographiait sur le vif
Nous ne nous en apercevions pas
Comme si de rien n’était, il était là
L’oeil toujours rivé à son objectif

Quant aux vidéos de nos fous rires
Il ne ratait jamais ces instants partagés
Notre connivence, il savait la filmer
Ça reste de très jolis souvenirs

Maintenant, les photos de toi
Sont bien trop impersonnelles
Elle sont fades, pas naturelles
L’oeil d’un ami, lui, a la foi.

M.M. - 29 août 2020

Rejoignez le forum sur ce post.

  • 1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires

  • Michele
    • 1. Michele Le 30/08/2020
    Très joli poème comme d"habitude. Et tellement vrai dans ce que tu écris.

Ajouter un commentaire