Pourquoi ce silence ?

Où est passée notre complicité ?
Et mon 06, tu l’as, aussi, oublié ?
L’été dernier, tu ne m’as pas calculée
Et celui-ci, complètement zappée

Mais pourtant, je n’ai pas rêvé
Regards et fous-rires échangés
Ta main sur ma cuisse à un déjeuner
Caresses et massages pour me relaxer

Un dimanche de mars notre aparté
Frites et autres desserts partagés
Dans ma vie, tu savais t’imposer
De moi, tu disais ne rien ignorer

Mais alors, entre nous, qu’est-il arrivé ?
As-tu quelque chose à me reprocher ?
D’un seul coup, je n’ai plus existé
Vendredi prochain, vas-tu te manifester ?

M.M. - 22 septembre 2018

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires (1)

Michèle
  • 1. Michèle | 23/09/2018
Et c'est pourtant la stricte vérité. Toujours est-il que ton poème est magnifique. Bravo !

Ajouter un commentaire