Souvenirs de Cadaquès

Souvenirs de Cadaquès

Au pays des infantes, tu me traites comme une princesse
Si tu sais ne pouvoir les tenir, tu ne me fais aucune promesse
Tu connais tout de moi et tu en es si fier, tout de mes faiblesses
Les instants que je passe avec toi sont ma plus grande richesse

Avec moi, tu fais preuve de tolérance, de patience et de gentillesse
Ta voix m’apaise, me calme, elle agit sur moi comme une caresse
Tu me convaincs que le pire est derrière, tu ne veux plus de tristesse
Tu es sûr qu’il a compris et plus jamais, il ne provoquera ma détresse

De tous mes désirs et de toutes mes envies, rien qu’à toi, je confesse
Parfois, il faut bien le reconnaître, avec toi, je peux être une diablesse
Tu aimes mes délires, mes idées les plus folles, tu aimes ma jeunesse
Et le plus précieux à mes yeux et mon oxygène, c’est ta tendresse.

M.M. – 18 octobre 2014

Rejoignez le forum sur ce post.

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires (1)

Michèle
  • 1. Michèle | 10/11/2014
Magnifique poème, bien sûr. Il fallait les trouver toutes ces rimes en “esse” !

Ajouter un commentaire